• header1
  • header2
  • header3
  • header4

Présentation du territoire

Les Vallées d’Ax se situent au Sud-Est du département de l’Ariège, au pied de la Principauté d’Andorre, dans les Pyrénées.

Regroupant les cantons d’Ax-les-Thermes et des Cabannes, soit 39 communes et 5600 habitants, ce territoire est vaste (692,41 Km²). Il culmine à 2900 m d’altitude, et la distance entre les deux communes les plus éloignées est de 50 kilomètres.

Les villages sont situés en zone de montagne, entre 500 et 1500 m d’altitude.

La densité de population est de 8 habitants au km².

imgbig30

 

 

Géographie et population

Les Vallées d'Ax, un territoire vaste regroupant 2 cantons:

-          Canton d’Ax-les-Thermes : 315,05 Km², 3166 habitants recensés en 2006 , soit 10 habitants au Km²

-          Canton de Les Cabannes : 377,36 Km², 2749 habitants recensés en 2006, soit 7 habitants au Km²

La majorité des villages est concentrée dans la vallée de l’Ariège. Ils sont reliés par un réseau routier interne étroit et sinueux.

En 2008, la population  totale des Vallées d’Ax est de 5840 personnes, contre 5915 en 2006, 5807 en 1999 et 5489 en 1990.

 

Activité

Les Vallées d’Ax sont un territoire économiquement dynamique : entre 1999 et 2006, 265 emplois y ont été créés,  hissant le territoire en tête des Pyrénées Ariégeoises au niveau des gains d’emplois salariés privés. Les Vallées d’Ax constituent un véritable bassin d’emplois et offrent le taux d’emplois le plus élevé de la Haute Ariège, avec 2,8 habitants pour 1 emploi.

L’économie résidentielle, structurée à la fois autour des activités touristiques, du thermalisme et des services aux habitants, est dominante (43% des emplois).

Paysans et Paysages

Un secteur orienté vers l’élevage bovin, ovin et, dans une moindre mesure, équin avec trois races locales, respectivement « Gasconne », « Tarasconnaise », « Mérens ».

Les pâturages collectifs sont une spécificité de la gestion des sols. Les groupements pastoraux et associations foncières pastorales sont nombreux et concernent un espace très important.

Mais, avec moins de 100 éleveurs dont la moitié pluriactifs et une moyenne de 0,04 UGB à l’hectare, l’espace se referme inexorablement, entraînant une évolution des paysages.

Globalement les agriculteurs de montagne ne retirent pas de gros revenus de leur activité principale. Certains pratiquent donc la diversification de l’activité, particulièrement par la voie du tourisme.

Industrie

Leader mondial dans le domaine de l'extraction de minerais, la société Imerys Talc Luzenac France a ttire près du quart des actifs résidant en Vallées d’Ax  pour l'exploitation de la carrière de talc de Trimouns ; elle représente la principale industrie traditionnelle locale, en dehors du thermalisme. On note cependant que ce pôle d’emplois a vu ses effectifs d’emplois salariés privés se réduire entre 1999 et 2006 (-45).

Vient ensuite E.D.F. Production Hydraulique avec ses 5 sites en Vallées d’Ax.

Enfin, A.R.I.A est une entreprise installée à Aston qui travaille dans le secteur de l’électronique pour l’aéronautique en partenariat avec une société américaine, MINCO. Cette activité, récemment développée, emploie 82 personnes aujourd’hui.

Commerce – Artisanat

Dans ce domaine, le tourisme contribue beaucoup à la vitalité des services et de l’économie de proximité.

Le commerce est concentré sur les chefs-lieux de cantons et sur Luzenac. Ce secteur d’activité représente, en dehors des commerces liés à l’activité touristique, près de 40 structures, de petite taille généralement, qui emploient en 2004 près de 150 personnes (source UNEDIC).

L’activité commerciale liée à l’entreprise tourisme progresse : en 2003, ce secteur totalisait 400 emplois, en 2004, leur nombre s’élève à plus de 500.

Ce fort dynamisme touche en particulier les stations de ski et l’hébergement touristique.

L’artisanat reste essentiellement lié au bâtiment (le marché dans ce secteur bénéficiant largement du développement touristique). Il emploie presque 80 personnes. Les services liés aux transports, dans lesquels travaillent 55 personnes, viennent en seconde place.

A noter : la création et l'aménagement de deux zones d’activités intercommunales qui offrent un espace à la fois qualifié et fonctionnel, intégré à l’environnement naturel et adapté à l’immobilier d’entreprise : la zone artisanale de Perles et Castelet et celle d'Aulos-Sinsat (cf rubrique économie).

Thermalisme

Ax Les Thermes est classée 22ème station thermale française, sur 104. Les curistes viennent principalement de Midi-Pyrénées et du Grand Sud Ouest. Environ 90% de la fréquentation se concentre de mai à octobre.

La station thermale bénéficie d’une bonne notoriété médicale. Le thermalisme curatif traditionnel nécessitant mises aux normes et modernisations pour être compétitif,  la commune procède à la rénovation des établissements thermaux et à la réhabilitation des forages.

Pour ce qui concerne le développement d’un véritable tourisme de santé, des innovations sont nécessaires. En 1998 était aménagée la résidence intégrée du « Grand Tétras », qui regroupe établissement thermal, espace détente et remise en forme et résidence hôtelière 3 étoiles. Enfin l’ouverture en février 2009 d’un centre thermoludique, « Les bains du Couloubret » développant un nouveau concept de loisirs et des soins liés à l’eau, permet à Ax-les-Thermes d’affirmer davantage son statut de ville de villégiature thermale et touristique en proposant des voies de diversification autour du bien-être (non curatif).

Cette diversification de l’offre thermale, par le rajeunissement des clientèles dynamise l’image du thermalisme préventif ou curatif et l’ouvre à une nouvelle clientèle.

Tourisme

Il est l’axe essentiel du développement économique des Vallées d’Ax.

Bénéficiant d’une triple saison touristique, estivale, hivernale et thermale, les Vallées d’Ax offrent une grande diversité de potentialités :

En saison hivernale (décembre à mi-avril) :

4 stations de ski (cf rubrique sports et loisirs) :

2 d’activités nordiques, BEILLE, 1er domaine nordique pyrénéen, 5ème rang au niveau national & CHIOULA,

- 2 d’activités alpines, AX 3 DOMAINES, 6ème station pyrénéenne & ASCOU-PAILHÈRES.

Les montagnes des Vallées d’Ax se prêtent à merveille à la randonnée hivernale, qu’elle soit nordique, alpine, ou en raquette à neige. Par ailleurs, une partie non négligeable des circuits de rando-promenade aménagés dans la vallée (d’un village à l’autre) est facilement accessible en hiver. L’offre hors-ski répond donc à la demande des contemplatifs comme à celle des sportifs.

En saison estivale (mai à mi-octobre) :

Des massifs montagneux (massifs de l’Aston, de Tabe, de l’Hospitalet, frontalier avec l’Andorre), des sites de grande nature aménagés (Plateau de Beille, Domaine du Chioula, Ax 3 Domaines), d’autres protégés (réserve nationale de faune d’Orlu) et plus généralement une montagne réellement préservée (bien que facile d’accès), donc propice aux rencontres avec les représentants les plus rares et les plus mythiques de la faune pyrénéenne.

Des sites superbes et marqués par l’Histoire, comme la route des corniches ou le Pays d’Aillou …

Des activités multiples : randonnée, cheval, escalade, VTT, canyonning, pêche sportive

Tous ces centres d’intérêts naturels ou historiques sont accessibles grâce à un réseau de 450 km de sentiers entretenus et balisés dont 3 topo-guides décrivent les itinéraires et 4 refuges gardés.

En été comme en hiver :

Les Vallées d’Ax ont un patrimoine historique bâti intéressant (églises romanes, ruines de châteaux moyenâgeux), mais le plus fort, le plus porteur peut-être, reste immatériel : une page importante de l’épopée cathare s’est écrite en Vallées d’Ax, mais ses traces se trouvent surtout en librairie (voir « Montaillou, village occitan » d’Emmanuel Leroy Ladurie et « les registres de l’inquisition » de Jean Duvernoy).

La situation frontalière avec la Principauté d’Andorre est un atout non négligeable, non seulement pour le trafic routier généré, mais essentiellement par l’imaginaire qu’elle véhicule (passeurs, contrebandiers …).

Mais aussi :

Bien qu’en baisse, le thermalisme médicalisé génère, entre début avril et fin octobre, 20% des nuitées réalisées à Ax-les-Thermes durant cette période. Entre les curistes et les « accompagnants », il attire une moyenne de 6000 personnes qui séjournent 21 jours et dont beaucoup sont, pour les deux tiers de leur temps, des touristes à part entière.

Un Office de Tourisme intercommunal a la charge de l’accueil, de l’information et de la promotion d’un potentiel touristique d’une densité et d’une variété rares.

Une convention de pôle touristique pyrénéen intéresse en particulier les Vallées d’Ax.

Enfin, les Vallées d’Ax disposent d’infrastructures d’accueil, dont une capacité en hébergements touristiques en forte augmentation, d’un point de vue quantitatif et qualitatif.

Des infrastructures d’accueil

23 841 lits dont :

- 9528 lits touristiques marchands, classés ou labellisés (données 2006), soit  presque 40% des hébergements touristiques)

- 13413 lits touristiques non marchands

Source tableau de bord économique Comète décembre 2007

Dessertes :

- ferroviaire : Les Cabannes, Ax-les-Thermes (lignes directes régulières toute l’année Paris / Toulouse / La Tour de Carol / Barcelone).

- routière : Toulouse-Ax-les-Thermes via la RN 20 et l’autoroute jusqu’à Pamiers et tunnel de Foix : moins de 2 heures ; Ax n’est aujourd’hui  plus qu’à 25 Km d’une quatre voies.

- aéroportuaire :Toulouse Blagnac à 120 Km ; Carcassonne à 100 Km.

services touristiques : un office de tourisme de pôle, doté depuis 2004 d’une centrale de réservation appartenant au réseau départemental ; des points d’info tourisme ; commerces, garderies, agences immobilières et autres différents prestataires

Cadre de vie

Habitat : la représentation importante des résidences secondaires entraîne une forte carence en matière d’habitat permanent. Les vacants, quand ils trouvent acquéreurs, deviennent souvent des résidences secondaires. Face à ce constat, la Communauté de Communes a engagé en 2008 une étude diagnostic sur l’habitat et le cadre de vie. Celle-ci a débouché sur des actions aujourd'hui en cours permettant d’améliorer les conditions de l’habitat permanent (OPAH). Cf rubrique Politique habitat.

Mise en valeur des villages : la RN 20 traverse aujourd’hui plusieurs villages des Vallées d’Ax dont Luzenac et Ax-les-Thermes. Leur manque de mise en valeur urbanistique et paysagère a fait l’objet d’une charte esthétique et d’environnement simplifiée dans le cadre du contrat de terroir entre 1997 et 2000, ce qui a permis de réaliser un programme d’embellissement des villages.

Les villages dotés d’un site moyenâgeux ont bénéficié d’une démarche identique.

D’autres villages particulièrement typiques ont également regagné de leur attrait par ce programme.

La mise en valeur des 39 villages des Vallées d’Ax se poursuit aujourd’hui dans le cadre de la convention territoriale du Pays Foix Haute Ariège.

Services : le déneigement des routes et l’électrification rurale sont corrects, avec un bémol néanmoins : le déneigement de la R.N.20, après 21 heures, n’est plus assuré à partir d’Ax-les-Thermes.

Les services de proximité sont globalement assurés aujourd’hui. Il faut sortir des Vallées d’Ax pour des services plus élaborés.

Le transport en commun entre les villages et les 3 principaux bourgs est assuré par un système de Transport A la Demande mis en place pour les habitants par la collectivité.

Le programme « Ariège Télécom » mené par le Conseil Général de l’Ariège depuis 2006 permet d’étendre la couverture haut débit par fibre optique le long de la Route Nationale 20 jusqu’à Ax-les-Thermes et par le réseau hertzien (système « Wimax ») pour certains points à l’écart nécessitant d’être desservis (entreprises de plus de 50 salariés notamment).

Loisirs - culture : Il existe nombre d'associations de loisirs, actifs ou culturels. Par ailleurs, les animations culturelles et festivalières se développent depuis plusieurs années. Elles sont très souvent liées à l’activité touristique : diffusée à partir d’Ax-les-Thermes, l’activité rayonne sur l’ensemble du territoire, tout au long de l’année et dans deux directions principalement, à travers deux évènements majeurs : les arts de la rue avec le festival estival « Les grands chemins », les musiques actuelles avec le festival hivernal « De l’oxygène pour les oreilles ».

Ax-les-Thermes se dote en 2006 d’un équipement, le « casino-théâtre », également cinéma (classé « art et essai »), salle de spectacles et accueille résidences d’artistes, séminaires et congrès.

La Communauté de Communes des Vallées d'Ax a réalisé en 2005 une bibliothèque territoriale appartenant au réseau de lecture départemental avec une médiathèque-centre à Ax-les-Thermes et deux points-lecture à Luzenac et Les Cabannes.