• header1
  • header2
  • header3
  • header4

Politique habitat

L'OPAH : Opération Programmée d'Amélioration de l'Habitat

encart opah fev 2014 Copier
La Communauté de Communes des Vallées d'Ax (CCVA) a décidé de s'engager dans une OPAH afin de faire bénéficier les habitants des Vallées d'Ax des aides apportées par l'État, le Conseil Départemental, le Conseil Régional et par la CCVA elle‐même.

Selon différents critères d'éligibilité, propriétaires occupants et propriétaires bailleurs sont concernés par ce dispositif d'aide.

Les propriétaires occupants qui souhaitent aménager leur logement pour réaliser des économies d'énergie, procéder à des travaux d'amélioration, participant le cas écheant à leur propre autonomie, peuvent bénéficier d'aides et de subventions mises en place dans le cadre de l'OPAH.


Les propriétaires bailleurs disposant de logements vacants et/ou dégradés peuvent être subventionnés en vue de réhabiliter ces derniers, afin de contribuer au développement du parc locatif et de favoriser l'autonomie de leurs locataires. Propriétaires des Vallées d'Ax, profitez‐en !

2 permanences hebdomadaires ont été mises en place afin de vous recevoir, vous aider à monter votre dossier de demande de financement et vous accompagner durant toute la période d'intervention :

‐ Ax-Les-Thermes : les mardis après‐midi, de 14h à 17h, à la Salle des associations (sous la Mairie d'Ax).
‐ Luzenac : les mercredis, de 9h à 12h, au Centre d'Action Sociale du Santoulis de Luzenac (CLIC).

Rensignements au 05 61 64 68 00 ou au 06 21 58 20 33.

Le diagnostic habitat

Soucieux des conditions de vie de leurs administrés et du bon développement des Vallées d’Ax, les élus de la Communauté de Communes ont fait appel au cabinet d’études spécialisé Place pour réaliser un diagnostic habitat.

Il en ressort que les Vallées d’Ax, disposant du taux d’emplois le plus élevé des Pyrénées ariègeoises, confirment, après des années de déclin démographique, leur inscription dans une dynamique de reprise. Ce rapport fait aussi état du niveau modeste des ressources de la population des Vallées d’Ax (à l’image du reste de l’Ariège) et souligne la concurrence que subit cette dernière par des "clientèles" extérieures lorsqu’il s’agit d’acheter, de faire construire ou même de louer un logement.

Ce diagnostic a permis de définir des objectifs et les principes d’une politique communautaire en matière d’habitat, et de préconiser actions et moyens à mettre en œuvre afin de les atteindre.

Les objectifs et principes de la politique habitat

Le développement d’un habitat permanent (c’est-à-dire de résidences principales) diversifié et de qualité est le principe central de la politique engagée. Ceci est primordial pour que les Vallées d’Ax puissent continuer de concilier développement économique et démographique.

En effet, il s’agit d’une part de renforcer l’offre locative permanente afin de satisfaire les parcours de vie des habitants actuels des Vallées d’Ax, mais aussi de répondre aux objectifs d’accueil de nouveaux arrivants.

L’évolution démographique laisse présager une augmentation d’habitants de 0,6% par an, d’ici 2015, ce qui représente d’ici-là un besoin de 128 résidences principales supplémentaires. Par ailleurs, le renouvellement du parc (caractérisé par la disparition ou le changement d’usage de certains logements) implique la nécessité de 126 résidences de plus. Au total, 254 nouveaux logements seront donc nécessaires dans les 5 prochaines années (nouvelles constructions ou réhabilitations de l’existant).

Les principes d’intervention préconisés sur un programme de 3 à 6 années sont clairs : agir en continu sur l’ensemble du territoire (mettre en œuvre la politique habitat à un rythme régulier, inviter les communes à prendre part au développement d’un habitat permanent) et jouer sur la diversité des gisements fonciers et immobiliers (en combinant constructions neuves et réhabilitations, en vue de mises en location ou d’accessions à prix abordable).

Il s’agit donc de soutenir l’amélioration de l’habitat (par l’optimisation de la performance énergétique, la lutte contre l’habitat indigne, la remise des logements vacants sur le marché, la rénovation et requalification des îlots et des immeubles clés dégradés du centre ancien d’Ax Les Thermes, et par la restructuration de la Cité Labessard de Luzenac), et de promouvoir un habitat permanent abordable et diversifié (en développant l’offre locative à loyers conventionnés - HLM ou logements sociaux communaux- et en soutenant l’accession à la propriété à coût abordable).